Archives de la catégorie: iPad

iPad iPhone

iOS 7 et la radio FM

Rappel sur le matériel

Voici la liste des puces WiFi / Bluetooth  intégrées aux iPhone, à partir de l’iPhone 3GS :

  • iPhone 3GS : Broadcom BCM4329
  • iPhone 4 : Broadcom BCM4329
  • iPhone 4S : Broadcom BCM4330
  • iPhone 5 : Broadcom BCM4334

Les modèles d’iPad et iPod Touch équivalents on le même type de matériel.

Quel point commun entre ces puces ? L’intégration d’un récepteur FM.

Pourquoi seulement maintenant ?

Apple semble, selon les rumeurs, avoir signé récemment des accords avec les majors : idéal pour faire le lien avec la vente de musique en ligne.

Le système a été rodé avec la nouvelle applications Podcasts introduite avec iOS 6, qui commence à peine à se stabiliser.

Quel intérêt ?

L’intérêt est d’avoir la radio FM partout, de retrouver facilement les stations grâce à une synchronisation avec différents services web et surtout offrir la possibilité de rentabiliser la radio FM en devenant un média incontournable.

Sous quelle forme ?

Il y a finalement peut de chances pour qu’Apple propose une application générique. Ce serait un travail énorme étant donné la quantité de radios existantes dans le monde.

Par contre, Apple peut très bien proposer l’intégration dans les API iOS, pour les développeurs.

Par exemple, une application radio irait chercher la liste des fréquences sur un service web, via la géolocalisation. Ca évite de consommer trop de data.

Ensuite, le flux de data disponible pourrait être utiliser afin de proposer la vente des albums de musique en affichant la pochette ou, de manière générale, enrichir le contenu.

Une radio libre pourrait interagir en direct avec ses utilisateurs.

Les jeux concours deviendraient interactifs.

Les possibilités sont illimitées. Ce pourrait être une renaissance de la radio FM. (n’y allons pas par demi-mesures… :-) )

Share
Développement iPad iPhone Mac OS X

La sécurité réseau des apps iOS

Vous concevez des applications ou utilisez régulièrement des applications à usage sécurisé. Que ce soit sur iPhone ou sur iPad.

Celles-ci utilisent en général un nom d’utilisateur et un mot de passe pour accéder à des données sensibles.

Dans l’intérêt de tous, mieux vaut contrôler ce qui passe sur le réseau.

Pré-requis et installation

Tout d’abord, vous aurez besoin de :

  • un iPhone / iPad
  • un Mac
  • XCode 4.2 ou supérieur
  • un compte développeur iOS

Vérifiez bien que vous avez tout installé, y compris les outils en ligne de commande de XCode.

Faire transiter les informations réseau de l’iPhone vers le Mac

Branchez votre appareil sur le Mac.

Ouvrez les Terminal.

Lister les interfaces réseaux via ifconfig -l afin de pouvoir vérifier ultérieurement la création de la nouvelle interface.

Lancer, dans XCode, l’Organizer. (Window -> Organizer)

Allez sur l’onglet Devices.

Dans la liste de gauche, sélectionnez votre appareil.

Dans la fenêtre principale, vous pouvez copier l’identifiant de l’appareil (UDID) dans le champs identifier.

Revenez au Terminal.

Saisissez la commande suivante avec votre propre identifiant à la place des xxxx : rvictl -s xxxx

Saisissez de nouveau ifconfig -l. Une nouvelle interface (rvi0) est apparue.

Analyser les données

Plusieurs outils permettent d’analyser les données d’une interface réseau.

Pour l’exemple, nous utiliserons tcpdump, qui est simple d’usage et suffisamment efficace.

Placez-vous dans un répertoire vide.

Pour analyser les données transitant via rvi0 sur le port 80 (HTTP), la commande est sudo tcpflow -i rvi0 port 80.

Tout ce qui passe en clair sur le réseau internet sera alors stocké dans des fichiers du répertoire courant. Le format de fichier est adresse d’émission vers adresse de destination.

Arrêtez l’analyse via la combinaison Ctrl + c.

Je vous conseille des tester tout ceci avec vos applications les plus courantes : réseaux sociaux, cinéma,… vous aurez quelques surprises.

Et, bien sûr, utilisez-le pour vos propres applications !

Couper la liaison avec le Mac

Saisissez la commande suivante avec votre propre identifiant à la place des xxxx : rvictl -x xxxx

Share
iPad

Le nouvel iPad

Depuis quelques jours, le nouvel iPad est arrivé. Quels sont réellement les nouveautés du dernier né de chez Apple ?

Ecran Retina

Avec une résolution de 226 dpi et une saturation des couleurs augmentée de 44 %, il s’agit réellement d’une feuille de papier lumineuse.

Aucun pixel n’est visible pour un confort visuel inégalé.

Appareil photo et caméra

L’appareil photo au dos de l’iPad prend des photos à 5 Mpx et filme en Full HD 1080p.

Il fait donc presque aussi bien que l’iPhone 4S.

Performances graphiques

Techniquement, on peut faire la comparaison avec la XBox 360 ou la PS 3.

Equipé des dernières technologies, c’est un champion en la matière.

Couplé à l’Apple TV, vous pourrez même jouer en Full HD sur votre TV !

La connectivité

WiFi n, Bluetooth 4.0, 3G+ 42 Mps, 4G LTE 73 Mps : c’est le champion des réseaux.

Il utilise toutes les dernières technologies.

En conclusion

C’est très certainement la version la plus aboutie de l’iPad, sans réels défauts.

Alors qu’il a une longueur d’avance sur la concurrence, il la distance encore.

Bravo !

Share
Développement iPad iPhone

XCode 4 et libxml2

Beaucoup de développeurs aiment libxml2 car c’est l’outil XML le plus performant sur iOS.

Un petit rappel est toujours bon. Voici comment, en quelques étapes, avoir un libxml2 intégré à un projet iOS sous XCode 4.

Lier la bibliothèque

Sélectionnez votre projet.

Choisissez la cible (target) de destination dans le projet, sous Targets.

Allez sur build phases.

Dépliez Link Binary With Libraries.

Appuyez sur le bouton + en base de la liste.

Dans la liste, cherchez libxml2.dylib et sélectionnez-le. (vérifiez que le dossier iOS xxx est bien déplié)

Dans la liste de gauche, pour la forme, placez libxml2.dylib dans un dossier Frameworks.

Ajouter les en-têtes

Sélectionnez de nouveau votre projet.

Choisissez la cible (target) de destination dans le projet, sous Targets.

Allez dans Build Settings.

Cherchez Header Search Paths.

Insérez la valeur $SDKROOT/usr/include/libxml2.

En cas de problème, utilisez simplement /usr/include/libxml2.

Utiliser libxml2

La partie la plus facile maintenant.

Importez l’en-tête libxml2 souhaité.

#import <libxml/tree.h>

Vous aurez ensuite droit à l’auto-complétion à volonté et le débogage du code.

Il ne manque plus que l’intégration de la documentation complète. (si quelqu’un a une solution fiable, je suis preneur)

Share
Développement iPad iPhone

Quelques statistiques iOS

Un petit article sur l’état des mises à jour du matériel et du logiciel des utilisateurs d’apps iOS peut toujours être utile pour bien cibler ses développements.

J’utilise un système me permettant de remonter de manière anonyme les informations techniques concernant les utilisatrices (oui, je considère que ce sont des femmes) de l’application Ma Pilule. Cette dernière permet, comme son nom l’indique, de ne pas oublier de prendre sa pilule.

Voici un petit résumé qui permettra, je l’espère, de mieux cibler les attentes des utilisateurs iOS en général.

Pour information, l’application Ma Pilule nécessite iOS 4.0 au minimum.

L’échantillon étant récent, il ne concerne que 12 050 appareils.

Les familles de matériel

  • 0,3 % d’iPad (l’application est optimisée iPhone uniquement)
  • 94,7 % d’iPhone
  • 5 % d’iPod Touch

Les générations de matériel

  • 3,5 % de 2ème génération (iPhone 3G + iPod Touch 2)
  • 33,5 % de 3 ème génération (iPad + iPhone 3GS + iPod Touch 3)
  • 63 % de 4 ème génération (iPad 2 + iPhone 4 + iPod Touch 4)

Quelques rappels sur iOS

En termes de compatibilité, le matériel de 2ème génération est compatible jusqu’à iOS 4.2.1 uniquement.

Les nouveautés principales de iOS :

  • 4.0 : multi-tâches, FaceTime, etc
  • 4.1 : Game Center, HDR, etc
  • 4.2 : compatible iPad, AirPrint, AirPlay, etc
  • 4.3 : non-compatible 2ème génération, améliorations diverses, mode hot-spot pour l’iPhone 4
En clair, les versions jusqu’à 4.2 sont intéressantes pour tout le monde.
La 4.3 est plus spécifique et offre en principale nouveauté le support du mode hot-spot  (partage de connexion) pour l’iPhone 4. Cette dernière version est plus anecdotique donc.

Les versions principales de iOS

  • 4.0 : 2,6 %
  • 4.1 : 7,7 %
  • 4.2 : 24,2 %
  • 4.3 : 65,4 %
  • 5.0 : 0,02 %

Les versions maximales en fonction du matériel

  • matériel de 2ème génération - jusqu’à iOS 4.2.1 : 85 %
  • matériel de 3ème génération – jusqu’à iOS 4.3.4 : 63 % – jusqu’à iOS 4.2.1 : 86 %
  • matériel de 4ème génération – jusqu’à iOS 4.3.4 : 71 % – jusqu’à iOS 4.2.1 : 92 %

Conclusion

En conclusion, on peut retenir essentiellement ceci :

  • les mises à jour iOS sont fréquentes, du moment qu’elles apportent de réelles nouveautés
  • les appareils de 2ème génération ne sont quasiment plus présents
  • la très grande majorité des appareils du marché pourra aisément passer à iOS 5.0.
Share
iPad iPhone

iOS 5 en résumé

Les nouveautés

En vrac :

  • système de push repensé à partir des souhaits des utilisateurs
  • iMessage : le système de messagerie Apple gratuit, à l’instar de ce que fait BlackBerry
  • Newsstand : un système de publication de magazines intégré à l’instar de iBookStore, mais en mieux
  • Reminders : un gestionnaire de tâches avec alertes et géolocalisation
  • Twitter : directement intégré dans le système iOS, avec accès depuis les applications
  • Appareil photo : prise de photo depuis le bouton de volume, raccourci d’accès rapide quand l’écran est bloqué, auto-focus, grille
  • Photos : édition, rotations, anti-yeux rouges, amélioration du rendu
  • Safari : liste de lecture, onglets, optimisation de la lecture
  • synchronisation et mise à jour sans fil, sans ordinateur
  • améliorations autour de mail, du calendrier, de Game Center
  • gestion du multi-touch sur iPad pour passer d’une app à l’autre, etc…
  • options d’accessibilité étendues
  • des centaines d’API pour les développeurs, avec des possibilités étendues.

Tarifs, disponibilité, compatiblité

Disponible gratuitement à partir de l’iPhone 3GS cet automne.

Site officiel

http://www.apple.com/ios/ios5/features.html

Share
iPad iPhone Mac OS X

Apple : les chiffres

Comme vous êtes nombreux à le demander, voici un état du marché de la famille iPhone.

Ventes mondiales d’iPhone

Les données sont exprimées en milliers d’exemplaires

  • 2007
    • Trimestre 3 : 270
    • Trimestre 4 : 1 119
    • Total : 1 389
  • 2008
    • Trimestre 1 : 2 315
    • Trimestre 2 : 1 703
    • Trimestre 3 : 717
    • Trimestre 4 : 6 892
    • Total : 11 627
  • 2009
    • Trimestre 1 : 4 363
    • Trimestre 2 : 3 793
    • Trimestre 3 : 5 208
    • Trimestre 4 : 7402
    • Total : 20 766
  • 2010
    • Trimestre 1 : 8 737

Cela fait donc un total de 120 millions d’iPhone  vendus dans le monde selon les chiffres d’Apple, avec une croissance de 100 % par an.

En termes d’appareils en circulation, on serait plutôt à 75-80 millions début 2011.

Ventes mondiales d’iPod Touch

  • Septembre 2009 : environ 35 millions
  • Janvier 2010 : environ 40 millions

Téléchargements sur l’App Store

  • Juin 2008 : lancement
  • Avril 2009 : 1 milliard
  • Septembre 2009 : 2 milliards
  • Janvier 2010 : 3 milliards
  • Septembre 2010 : 6,5 milliards
  • Janvier 2010 : 10 milliards

Part de marché des téléchargements d’applications mobiles : environ 95 %.

Environ 50 téléchargements / jour pour une application à 0,79 €.

Environ 100 téléchargements / jour pour une application gratuite « standard ».

Plusieurs milliers de téléchargements / jour pour une application gratuite du Top 100.

250 000 applications sont disponibles.

iPad

L’iPad a été lancé le 31 mai 2010. En 80 jours, Apple a officiellement vendu 3 millions d’iPad ! (on tablerait sur plus de 7 millions pour 2010, le problème étant essentiellement l’approvisionnement)

En janvier 2011, on serait à 15 millions d’appareils dans le monde.

Parts de marché iOS

iOS est le système d’exploitation de l’iPhone, l’iPad et l’iPod Touch.

Nous nous basons sur les chiffres de la plateforme publicitaire AdMob, utilisée par de nombreuses applications gratuites, qui permet d’avoir une vision objective des parts de marché des OS mobile en fonctionnement (et non des OS distribués, comme ceux des iPhone 1 par exemple, qui ne sont plus utilisés).

Au niveau mondial, en mai 2010, 12,7 millions de smartphone Android (principale concurrent d’iOS) sont en fonctionnement, contre 29,3 millions d’iOS sur iPhone et 43,8 millions d’iOS au total (incluant iPod Touch et iPad)

Il y a 360 000 activations d’iOS par jour.

40 % des parts de marché des applications mobiles et du surf internet est alloué à iOS, 26 % à Android, 24 % à Symbian (Nokia) et le reste à RIM et autres Microsoft.

91% des utilisateurs iPhone recommandent leur appareil à leurs amis, 88% pour iPod Touch et 84% pour Android.

Type d’appareils iOS et version du système

En mars 2010, 2% des appareils iOS sont des iPhone de 1ère génération, 20% sont des iPhone 3G et 39% sont des 3GS.

Côté iPod Touch, 2% pour la 1ère génération, 25% pour la 2ème et 12% pour la 3ème.

En d’autres termes, 98% des appareils sont compatibles iOS 4 et 51% sont optimisés pour cette nouvelle version. Ceci est sans compter sur le fait qu’en mars 2010 l’iPhone 4, qui continue de remporter un peu succès, n’était pas encore sorti. Hors, le turn-over moyen des iPhone est d’environ 2 ans (basé sur les statistiques AdMob, confirmées par les offres de reprise des opérateurs)

Au 22 juin, le réseau Chitika annonçait que plus de 50% des appareils était déjà mis à jour vers iOS 4. En se basant sur les précédentes statistiques d’AdMob.

En janvier 2011, 52,99 % des utilisateurs utilisent la dernière version de iOS. 90 % utilisent iOS 4 et 10 % utilisent iOS 3.

Les utilisateurs iOS n’hésitent donc pas à mettre à jour leur appareil.

« Utilisateur d’iPhone type »

  • 72 % d’hommes
  • En moyenne 30 ans
    • 15-25 ans : 31 %
    • 25-35 ans : 32 %
    • 35-50 ans : 32 %
    • 50 ans et plus : 6 %
  • Diplômés d’études supérieures pour 58 % d’entre eux

« Utilisateur iPad type »

Selon S’Régie, il serait urbain, masculin (69%) et CSP+ (60%) utilisant la tablette en moyenne 2h / jour, chez lui, et pour les loisirs.

« Utilisateur iOS type »

AppSteur a réalisé début 2011 une étude sur un échantillon de 2 400 personnes. Les sondés étaient à 80 % des hommes.

40 % possédaient un iPhone 3GS, 40 % un iPhone 4, 20 % un iPhone 3G.

Pour ce qui est des autres appareils, 20 % possédaient un iPod Touch et 12 % un iPad.

Concernant leurs achats, la majorité n’achètent pas pour plus de 3 € d’apps par mois. De même, pour la grande majorité, 80% de leurs applications sont gratuites. Pratiquement tous téléchargent au moins 1 app / semaine, plus de la moitié le font chaque jour.

Le Mac

Environ 4 millions de Mac sont vendus dans le monde à chaque trimestre.

Cela représente une croissance annuelle des ventes de 22,92 %. (8 fois celle des ventes d’ordinateurs personnels)

50 % des ventes sont des migrations du PC au Mac.

Le Mac App Store propose, à son lancement, plus de 1 000 applications. 1 million de téléchargements dès le premier jour.

En termes de parts de marché, Mac OS X est en deuxième position derrière Windows avec 8-10 % du parc mondial.

Il y avait, le 8 juin 2009, 75 millions d’utilisateurs de Mac OS X dans le monde. Ils étaient seulement 25 millions en 2007. Cependant, beaucoup sont passés de Mac OS 9 à Mac OS X.

En 2008, il y aurait eu 10 millions de ventes de Mac dans le monde.

En 2010, on peut estimer le volume des ventes à environ 12 millions. Cela fait donc un total d’environ 80 millions d’utilisateurs de Mac OS X dans le monde début 2011.

Les chiffres en France

1,2 millions d’iPhone (hors iPod Touch) ont été vendus en France entre le lancement en 2007 et juin 2009.

77% des mobiles vendus par Orange à Noël 2009 étaient des iPhone.

Entre 4 et 5 millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPod Touch en janvier 2010.

On a estimé 400 000 iPad vendus dès la sortie, environ 1 million sur l’année 2010. Cependant, avec le marché gris, les chiffres sont flous. GfK annonce plutôt 435 000 tablettes en tout, dont 70% d’iPad et 30% de Galaxy Tab. Ce serait donc 300 000 iPad vendus en tout en France. S’Régie estime qu’environ 805 000 iPad ont été vendus en France.

Apple aurait environ 5-6 % des parts de marché en France. Avec 38 millions d’internautes (principaux utilisateurs d’ordinateurs), cela fait environ 2 millions d’utilisateurs de Mac.

Sources

Apple, AdMob et quelques indépendants.

Ces chiffres ne sont que des estimations à partir de différentes sources. Il peut y avoir une légère variation avec les chiffres réels, mais ils sont une certaine représentation du parc installé.

Share
iPad iPhone Mac OS X Web

Apple, le marché des apps : aujourd’hui et demain

Les parts de marché d’Apple sur ses différents secteurs d’activité méritent parfois quelques explications. Cet article a pour but d’éclaircir un peu les choses.

Le Mac

A ce jour, les parts de marché du Mac sont grosso-modo de 10 % au niveau mondial. L’évolution est régulière, avec une croissance annuelle de 23 % environ, soit 8 fois plus que les ventes de PC.

Ce qu’il faut savoir, c’est que 50 % des ventes sont des migrations de PC vers Mac.

De plus, depuis Janvier, le Mac dispose d’un App Store. Et le développement sur Mac repose sur la même base que le développement sur iOS. Hors, les iPad et iPhone doivent leur succès essentiellement à l’App Store.

Dernier élément à prendre en compte, l’arrivée imminente de Mac OS X Lion, prévu pour l’été 2011 (Windows 8 sortira en 2012). Tout comme l’iPad ou l’iPhone, il est centré autour des mêmes éléments qui ont été la recette du succès :

  • Mac App Store : un App Store totalement intégré au système, plus besoin de chercher des logiciels douteux sur le web ou bien acheter 4 fois la même application
  • du multi-touch : tout est centré autour du multi-touch, comme sur iOS, avec des actions à 1-2-3-4 doigts (retourner, agrandir, défiler, tapoter)
  • Launchpad : pour faire simple, il s’agit d’avoir une interface d’accès aux applications similaire à celle de l’iPad ou de l’iPhone
  • les apps en plein écran : la plupart des app peuvent être exécutées en plein écran et le passage de l’une à l’autre se fait en un glissement de doigts
  • quand on arrête une application, on reprend là où on était, comme sur iOS.

Il y a en plus tous les avantages du Mac : enregistrement automatique des différentes versions d’un fichier (avec machine à voyager dans le temps pour revenir à une précédente version) , les outils principaux pré-installés, les fonctionnalités serveur intégrées et un aspect fiabilité / sécurité mis à l’épreuve.

Aujourd’hui, un iMac coûte 1200 euros, un Macbook Air coûte 1000 euros, un Macbook coûte 1000 euros. C’est beau, c’est écologique et c’est prévu pour durer dans le temps. (compter 5 ans avant d’être obsolète, contre 3 ans pour un PC)

De là à dire que cela va favoriser son adoption auprès du grand public, ce serait comme dire que le grand public achètera un jour des applications sur son téléphone ou bien une tablette moins puissante qu’un ordinateur et plus grosse qu’un smartphone.

iPad

L’iPad n’aurait, selon les experts, jamais dû fonctionner car « inutile et trop grand ». « Il ne fait même pas téléphone ». « C’est un iPhone en plus gros ». Certes.

l’iPad 2 sort en mars 2011. Il est 2 fois plus rapide que son prédécesseur, 9 fois plus rapide sur les jeux vidéo (se situe au dessus de la Wii, un peu en dessous de la XBox 360). Il possède une sortie TV le poussant donc vers le jeu vidéo. Là où il est déjà expert. (Unreal Engine 3, moteur 3D présent sur de nombreuses consoles, a été adapté à iOS)

Il est leader du marché avec 90% des parts.

Son App Store est le plus gros existant.

Il est le moins cher de tous.

Il a même forcé Samsung à revoir sa stratégie.

Que dire de plus ?

iPhone

Encore une fois, un produit qui n’aurait jamais dû marcher : « Trop cher. », « Qui installerait des applications sur un téléphone ? », « On ne pourra jamais détrôner Sony et Nintendo avec les consoles portables ».

10 milliards de téléchargements sur App Store plus tard, 500 000 apps disponibles : c’est la plateforme d’applications qui a le plus grand succès et qui rapporte le plus aux développeurs.

En termes de parts de marchés des smartphones connectés en France, on est à 70 % environ selon GS StatsCounter, malgré 30% des ventes. On compte environ 30 % aux Etats-Unis. Les grands concurrents sont Blackberry (sur le déclin) et Android.

« Android est en plein essor » : oui, on remplace les téléphone Samsung avec OS maison par des Samsung Android. Et après ? Proportionnellement, Android devrait terrasser Apple sur le marché App Store. Hors, c’est loin d’être le cas. C’est d’ailleurs ce que les statistiques mettent en avant : si 30 % des ventes sont sur Android, partagées équitablement avec iOS et Blackberry, les connexions à Internet (Web, Mail, App Store) se font pour 70 % sur iOS, 20 % sur Android et 10 % sur les autres appareils. Et la découverte de plusieurs vers sur la plateforme de Google ne va pas arranger les choses.

Ce qu’il faut également prendre en compte, au delà du fait que l’Androphone est bien pour mémé qui a l’impression d’avoir un iPhone, c’est que le coût de développement est supérieur sur Android. On entâme donc la rentabilité. Surtout si la plateforme n’a pas un succès prépondérant sur le téléchargement des applications.

En terme de qualité, il faut également savoir que les consommateurs regardent de plus en plus au côté écolo. Hors, Apple travaille sur ce créneau, en faisant le bon équilibre avec la puissance du matériel et en favorisant le recyclage. L’entrée de gamme n’a jamais été en faveur de cet aspect.

Un autre point à ne pas négliger est l’arrivée de l’iPhone sur les réseaux CDMA, ce qui va apporter de nouvelles parts de marché à Apple aux Etats-Unis et en Asie.

Dernier point essentiel à prendre en compte est l’arrivée de l’iPhone 5, qui comme son grand frère l’iPad devrait être plus puissant et équipé du même type de matériel. L’aspect console de jeu dans la poche risque donc de se confirmer.

Avec iOS 4.3, la compatibilité iPhone 3G disparaît : un boulet en moins pour les développeurs. Les nouvelles applications seront donc compatibles avec ce matériel, mais pas de manière optimale. C’est l’obsolescence programmée. Chaque utilisateur pourra revendre son iPhone à son opérateur pour en acheter un neuf, moyennant une centaine d’euros en plus.

Qui dit matériel récent, dit de nouvelles possibilités en termes de développement.

iOS 5 : arrivée imminente

Que peut-on imaginer avec iOS 5, qui arrive cet été :

  • base Mac OS Lion au lieu de Snow Leopard (n’intéresse que les développeurs)
  • base matérielle limitée : de nouvelles possibilités en terme d’interface, avec plus d’effets
  • tout le matériel compatible est compatible avec OpenGL ES 2.0 : les jeux vidéos seront encore plus beaux
  • qui dit OpenGL ES 2.0 dit WebGL : le standard WebGL 1.0 vient d’être arrêté, son développement sur Mac est bien avancé et son développement sur iOS ne doit pas être loin derrière
  • exploitation optimale de Grand Central Dispatch : cette technologie qui est arrivée avec iOS 4 permet d’exploiter au mieux le multi-coeurs des nouveaux appareils, les applications existantes sont donc déjà optimisées
  • accéléromètre, GPS et boussole à tous les étages : tout le matériel supporté par iOS 5 permet la réalité augmentée, grâce à la disparition de l’iPhone 3G
  • caméra en façade sur les appareils récents, donc nouvelles possibilités
  • plus de puissance minimale = nouveaux outils pour les développeurs

En clair, la stratégie d’Apple consistant à avoir une visibilité sur 2-3 ans permet d’écraser la concurrence de la manière suivante :

  • le système iOS est très souple, donc le travail de migration d’une app vers iOS 5 est limité si on s’y est préparé
  • un nombre d’appareils limité signifie un travail d’optimisation moins long
  • ce même aspect favorise l’exploitation maximale des capacités techniques
  • la mise à jours de l’OS permet de redonner un coup de fouet au matériel, comme nous l’avons vu avec la sortie de iOS 4 sur iPad

iOS : la sécurité business

Pour conclure, les aspects importants à connaître sont donc les suivants :

  • parts de marché limitées sur le matériel ne signifie en aucun cas parts de marché limitées sur les apps (cf. Blackberry)
  • sans iOS, les tablettes et smartphones seraient livrés avec un stylet, un clavier rétractable et Windows Mobile
  • de tous les mauvais présages, aucun n’est arrivé
  • Apple garantie une compatibilité maximale sur 2 générations, une compatibilité minimale sur 3 générations : le coût est donc à calculer sur 2 ans, sans mauvaise surprise
  • un appareil iOS, ça se recycle : un cycle de consommation immatérielle
  • en restant sur du haut de gamme, Apple conserve ses parts de marchés à un bon niveau
  • Apple reste leader incontesté sur le marché des apps, malgré une concurrence très forte
  • la publicité sur iOS est plus percutante que la publicité télévisuelle
  • qui d’autre peut garantir une visibilité maximale sur la tranche de population la plus consommatrice ?
Share
iPad

iPad 2 : la référence

Hier soir, l’iPad 2 a été présenté. Avec 90 % des parts de marché, quelles nouveautés pourront renforcer le positionnement d’Apple ?

Plus fin et plus léger

Avec une épaisseur de 0,88 mm ( – 33 %) et un poids de 601g (- 15 %) , l’iPad 2 renforce son confort et sa prise en main.

Une nouvelle protection : iPad Smart Cover

Une nouvelle housse de protection spécialement prévue pour l’iPad 2 fait son apparition. Elle est disponible en 10 coloris.

Grâce à un système d’aimants ingénieux, elle ne prend pas de place et peu se transformer en support pour la saisie au clavier ou pour regarder un film.

Pour ne rien gâcher, son revêtement intérieur en microfibre nettoie l’écran pendant les déplacement.

Pour en savoir plus sur cette housse : http://www.apple.com/fr/ipad/smart-cover/.

Une autonomie toujours au top

L’iPad 2 propose une autonomie de 10h : largement de quoi jouer ou regarder un film.

Des performances impressionnantes

La nouvelle puce A5 qui équipe l’iPad 2 est bicoeur. Elle est 2 fois plus puissante que la précédente.

Alors que l’iPad avait déjà fait ses preuves en termes de capacités graphiques, l’iPad 2 annonce une véritable révolution en la matière : les performances graphiques sont multipliées par 9 ! L’iPad 2 peut clairement s’afficher comme une machine optimisée pour le jeu.

2 caméras

La caméra en façade est en mode VGA, comme sur l’iPhone 4.

La caméra arrière filme en HD.

Un écran toujours aussi beau

L’écran de l’iPad 2 possède une dalle IPS proposant un affichage LED de qualité remarquable, avec un angle de vision à 178°.

Il est idéal pour la lecture et pour visionner les films.

Du multi-touch à tous les étages

Ecartez les doigts pour zoomer.

Pincez pour dézoomer.

Tournez naturellement les pages de vos livres.

Tout est simplifié pour être le plus agréable possible.

Disponible en WiFi / 3G+GPS

2 modèles existent :

- un WiFi uniquement

- un WiFi + 3G + GPS

Chacun dispose de 2 déclinaisons de couleurs :

- noir

- blanc

Et 3 capacités mémoire :

- 16 Go

- 32 Go

- 64 Go.

Des capteurs géniaux

L’iPad 2 possède un accéléromètre, un gyroscope et une boussole : le moindre mouvement est détecté.

C’est donc idéal pour le jeu vidéo et la réalité augmentée.

La vidéo

Déjà, AirPlay permettait de visionner une vidéo de l’iPad sur la TV via le réseau WiFi grâce à Apple TV.

Maintenant, on peut visionner tout ce qui se passe sur l’iPad grâce à un nouvel adaptateur HDMI.

L’impression sans fil

Comme pour le premier iPad, grâce à iOS 4 et la fonctionnalité AirPrint, vous pouvez désormais imprimer vos documents sur les imprimantes compatibles et sur les imprimantes partagées.

Les apps intégrées

FaceTime

Grâce à FaceTime, vous pouvez faire de la visioconférence avec n’importe quel utilisateur équipé de FaceTime sur iPhone, iPad, iPod Touch ou Mac.

Photo Booth

Photo Booth permet de modifier sa photo à volonté : tordre le visage, appliquer des effets.

Et les autres

Nous ne ferons que citer les logiciels déjà connus :

- iPod

- Plans

- Mail

- Safari

- Vidéos

- iBooks

- Contacts

- Calendrier

- Notes

- App Store

- Game Center

- YouTube

- Photos.

Plus de 65 000 apps iPad sur l’App Store

L’App Store regorge d’apps iPad.

Les apps spécifiques au nouveau modèle :

- iMovie : le montage vidéo facile et rapide

- GarageBand : composer sa musique avec un studio d’enregistrement à 8 pistes et tout un éventail d’instruments

- Keynote, Pages et Numbers : toute la suite bureautique Apple

iOS 4.3

L’iPad 2 intègre iOS 4.3, la dernière version du système d’exploitation Apple.

Ce dernier sera disponible gratuitement sur tous les appareils le 11 mars 2011.

Tarifs et disponibilité

L’iPad 2 suivra la même grille tarifaire que l’iPad, qui est déjà la tablette la moins chère actuellement.

Il sera disponible le 11 mars aux USA et le 25 mars dans le reste du monde.

Share
Applications iPad iPhone

L’impression sous iOS via AirPrint dans Mac OS X et Windows

Un petit billet afin de découvrir comment activer AirPrint au sein de Mac OS X et Windows.

A propos de AirPrint

AirPrint est une nouvelle fonctionnalité proposée par iOS 4.2 afin de pouvoir imprimer directement depuis son iPhone, iPad ou iPod Touch.

Vous devez disposer d’un matériel compatible multi-tâches pour en profiter.

Côté imprimante, le partage via l’ordinateur sera disponible prochainement. Actuellement, seules certains modèles récents d’imprimantes HP sont compatibles.

Enfin, assurez vous d’avoir installé la dernière version d’iTunes (10.1 à ce jour) et la dernière version d’iOS (4.2.1 à ce jour).

Ceci étant, il est techniquement possible d’activer le partage via l’ordinateur grâce à certains outils mis à disposition.

Cependant, il est indispensable de garder à l’esprit qu’une solution officielle d’Apple est forcément plus stable. Les manipulations qui suivent, quoi que peu dangereuses, sont exécutées à vos risques et périls. Si vous avez un doute, attendez une version officielle proposée par Apple.

Activation sous Mac OS X

Nécessite la dernière MAJ Mac OS X 10.6.5.

  1. Téléchargez AirPrintHacktivator
  2. Lancez AirPrintHacktivator
  3. Poussez le bouton présenté de manière à ce que le statut passe à « Activated »
  4. Saisissez le mot de passe administrateur qui vous est demandé
  5. Les instructions d’activations sont proposées en anglais, validez
  6. Allez dans les préférences système (menu « pomme »)
  7. Allez ensuite dans « Imprimantes et fax » (catégorie « Matériel »)
  8. Supprimez vos imprimantes
  9. Ajoutez les de nouveau
  10. Pensez à activer le partage d’imprimante et le tour est joué !

Activation sous Windows

Nécessite Windows XP, Vista ou 7 en 32 ou 64 bits.

  1. Téléchargez AirPrint Activator (la saisie d’un CAPTCHA vous est demandée : c’est normal)
  2. Lancez AirPrint.exe
  3. Activez AirPrint en 32 ou 64 bits
  4. Allez dans le panneau de configuration
  5. Configurez votre pare-feu afin d’autoriser AirPrint.exe (situé dans Program Files \ AirPrint )
  6. Il faut également qu’un compte invité soit activé avec un mot de passe
  7. Configurez le partage sur votre imprimante

Tester AirPrint

Si vous souhaitez tester AirPrint, Safari vous permet d’imprimer une page web.

AirPrint est également inclus dans la dernière MAJ de la suite bureautique iWork sur iPad.

Enfin, la version 1.1 du Petit Economiste permettra d’imprimer les articles.

Share